Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Agriculture et nature ont fait débat

18 Octobre 2014, 16:25pm

Publié par Carolus1939

Dans le cadre de la fête de la science proposée cette semaine à la Maison de l'eau et de la nature, avait lieu à la salle Cocagne de Saint-Etienne-sur-Reyssouze, une soirée qui a rassemblé quarante personnes. Parmi celles-ci on notait plusieurs élus du canton : Henri Guillermin, conseiller général et président de la communauté de communes, Paul Morel et Jean-Pierre Marguin, maires de Chavannes et de Saint-Etienne.

Cette soirée proposait la projection d'un film documentaire : « Nature paysanne » (2013) réalisé par Thibault Mazars qui, issu d'une famille paysanne de l'Aveyron, présentait trois générations de ses proches confrontées à leur conception de l'agriculture et leur rapport à la nature. A travers les témoignages de ses grands-parents et le travail à la force des bras au temps de leur jeunesse, ses parents, avec l'élevage et la culture intensifs, l'utilisation de puissants tracteurs, des engrais, des pesticides et herbicides, sa soeur et son compagnon pour leur réorientation vers la culture du bio, des réflexions essentielles sur les relations des hommes à la nature et sur la transmission des valeurs en milieu rural étaient mis en exergue.

 

Ce film a alimenté le débat qui suivait. Il était animé par Bénédicte Fourneau et plusieurs intervenants : Elodie Tonneau, chargée de mission à l'établissement public territorial de bassin (EPTB) Saône-Doubs, chargée de mission du projet Natura 2000 sur le secteur des prairies du Val de Saône, et pour l'agriculture c'était Isabelle Flamand de Vescours, Nathalie Manigand de Bâgé-la-Ville, Jean-Marc Contet, chargé de mission agronomie et environnement à la Chambre d'agriculture de l'Ain, et Jean-Paul Foray de Saint-Bénigne. Ces derniers ont parlé de la vie difficile des agriculteurs confrontés aux lourdeurs des règlementations et des tâches administratives, notamment en matière de contraintes environnementales, et de cours mondiaux qui rétribuent mal leurs productions. Mais tous se sont cependant accordés à dire qu'il fallait de nos jours cultiver autrement : « nous sommes conscients de la nature qui nous entoure, mais il faut du temps pour changer les systèmes de production » résumait Jean-Marc Comtet.

Agriculture et nature ont fait débat
Agriculture et nature ont fait débat
Agriculture et nature ont fait débat

Commenter cet article